Taxi écologiques : le transport se met au vert

De Paris à New-York en passant par Londres, les taxis traditionnels du 20e siècle arborent de nouvelles couleurs et des objectifs optimisés pour leurs clients. La green cab new yorkaise, la taxi verte de Tokyo ou encore le modèle à hydrogène londonien, la course aux taxis verts est bien lancée et fait le bonheur des millions de citoyens habitant dans ces villes saturés. Zoom sur trois types de taxis verts.

La Green cab new-yorkaise

Les célèbres taxis jaunes ne sont plus les seuls taxis à New York, les taxis verts ont vu le jour en 1897 et constituent un symbole inamovible dans la grosse pomme. En effet, depuis l’été 2013, ces taxis verts qui s’appellent également green cab ou boro Taxi, sont destinés au transport des personnes dans un secteur précis.  Par exemple, ces modèles en vert ne desservent dans certaines rues de Manhattan, mais se réserve pour Brooklyn, le Bronx, etc. En revanche, ils peuvent ramener les clients dans Manhattan. Tout comme le taxi jaune, le boro Taxi fait partie de la NYC Taxi & Limousine Commission, mais se réserve des parts de marchés que la yellow cab ne pouvait décemment assurer. Green cab facilite la tâche aux personnes à mobilité réduites.

Taxis à hydrogène de Londres

Les taxis londoniens sont passés à l’hydrogène en 2012, durant les jeux olympiques de Londres.

Tout comme la  grosse pomme, la petite London est symbolisée par ses taxis, mais des black Cabs conduites à droites. Design et carrosserie restés inchangés, depuis 1959, les modifications sont visibles sous le capot. Les premiers véhicules de ce type s’inspire de la pile à combustible, l’hydrogène stocké dans la voiture sert à alimenter les batteries. Moteur silencieux, autonomie de 400 km, vitesse maximale de 129 km/h, ce véhicule émet uniquement de l’eau.

Cette décision de Londres à adopter le taxi à hydrogène lui procure une longueur d’avances par rapport aux autres capitales européennes, même si des villes comme Stockholm ou Helsinki n’ont rien à envié à leurs voisins en terme de mesure contre la prolifération des gaz à effet de serre dans l’atmosphère.united-kingdom-taxi

Taxi électrique de Tokyo

Désormais, les premiers taxis électriques circulent dans la capitale nippone. La ville offre des bornes de recharge, stations de changement de batteries eu peu partout, afin de faciliter les rechargements.

Ces véhicules du futur sont généralement de marque Nissan, proche cousin du Nissan Qashqai dans sa version zéro émission en termes de gaz à effet de serre. Cette initiative japonaise devrait s’étendre dans les villes les plus peuplés et soumis aux kilomètres quotidiens de bouchons  dans ses rues, comme la plupart des mégalopoles mondiales.

Conclusions

Le taxi amènera la population dans une ère d’écologie et de respect de la nature, tout en optimisant les conforts individuels. De nombreux modèles de taxis écologiques voient le jour dans le domaine des transports, même les taxis moto s’y mettent avec des tuk tuk écologiques qui viendront bientôt supplanter les anciens véhicules. Le secteur du transport est sur la bonne voie en termes de mise en place d’une économe verte.